Tumblr.com présente Monsieur Brice
Miam ! (à Place Ambroise Courtois)

Miam ! (à Place Ambroise Courtois)

Avenue Des Frères Lumière (à Avenue des Frères Lumière)

Avenue Des Frères Lumière (à Avenue des Frères Lumière)

« Comme les rêves sont cruels, qui nous laissent entrevoir des merveilles pour mieux nous en priver ! » - Amélie Notomb, Mercure
Quand il faut rentrer, la nuit, dans Lyon.. #Lyon #Bellecour #Nuit #Magasins #Lumières  (à Rue de la République)

Quand il faut rentrer, la nuit, dans Lyon.. #Lyon #Bellecour #Nuit #Magasins #Lumières (à Rue de la République)

Les voyages en train finissent mal en général.. #Train #TER #Gare #SNCF #Voyage #Vitesse #GrandCorpsMalade (à Gare SNCF de Lyon Part-Dieu)

à Rue Garibaldi

à Rue Garibaldi

Alessandro Baricco - Novecento : Pianiste

Moi qui n’avais pas été capable de descendre de ce bateau, pour me sauver moi-même, je suis descendu de ma vie. Marche après marche. Et chaque marche était un désir. A chaque pas, un désir auquel je disais adieu.

Je ne suis pas fou, mon frère. On n’est pas fou quand on trouve un système qui vous sauve. On est rusé comme l’animal qui a faim. La folie, ça n’a rien à voir. C’est le génie, ça. La géométrie. La perfection. Les désirs déchiraient mon âme. J’aurais pu les vivre, mais j’y suis pas arrivé. 

Alors, je les ai ensorcelés

Et je les ai laissés l’un après l’autre derrière moi. De la géométrie. Un travail parfait. Toutes les femmes du monde, je les ai ensorcelées en jouant une nuit entière pour une femme, une, la peau transparente, des mains sans un seul bijou, des jambes fines, elle balançait sa tête au son de ma musique, sans sourire, sans baisser les yeux, jamais, une nuit entière, et quand elle s’est levée ce n’est pas elle qui sortie de ma vie, c’étaient toutes les femmes du monde. Le père que je ne serai jamais, je l’ai ensorcelé en regardant un enfant mourir, pendant des jours entiers, assis auprès de lui, sans rien perdre de ce spectacle effroyablement beau, je voulais être la dernière vision qu’il aurait au monde, et quand il s’en est allé, en me regardant dans les yeux, ce n’est pas lui qui est parti mais tous les enfants que je n’ai jamais eus. La terre qui était la mienne, quelque part dans le monde, je l’ai ensorcelée en écoutant chanter un homme qui venait du Nord, et en l’écoutant tu voyais tout, tu voyais la vallée, les montagnes autour, la rivière qui descendait, doucement, la neige l’hiver, les loup dans la nuit, et quand cet homme a eu fini de chanter, alors ma terre, où qu’elle se trouve, a été finie à jamais. Les amis que j’ai désiré avoir, je les ai ensorcelés en jouant pour toi et avec toi, ce soir-là, et dans l’expression de ton visage, dans tes yeux, je les ai vus tous, mes amis bien-aimés, quand tu es parti, ils s’en sont allés avec toi. 

J’ai dit adieu à l’émerveillement quand j’ai vu les icebergs géant de la mer du Nord, s’écrouler, vaincus par la chaleur, j’ai dit adieu aux miracles quand j’ai rire ces hommes que la guerre avait démolis, j’ai dit a adieu à la colère quand j’ai vu ce bateau qu’on bourrait de dynamite, j’ai dit adieu à la musique, à ma musique, le jour où je suis arrivé à la jouer tout entière dans une seule note d’un seul instant, et j’ai dit adieu à la joie, en l’ensorcelant elle aussi, quand je t’ai vu entrer ici. 

Ce n’est pas de la folie, mon frère. C’est de la géométrie. C’est un travail d’orfèvre. J’ai désarmé le malheur. J’ai désenfilé ma vie de mes désirs. Si tu pouvais remontrer ma route, tu les y trouverais, les uns après les autres, ensorcelés, immobiles, arrêtés là pour toujours, jalonnant le parcours de cet étrange voyage que je n’ai jamais raconté à personne sauf à toi. 

Monologue, théâtre ! 

Tonight

we are young

so let’s set the world on fire

we can burn brighter

than the sun  

♪♫


Marc by Marc Jacobs ! #Lunette #Solaire #OpticalCenter #Marc #MarcJacobs #LunetteDeSoleil #Été #Soleil  (à Optical Center)

Marc by Marc Jacobs ! #Lunette #Solaire #OpticalCenter #Marc #MarcJacobs #LunetteDeSoleil #Été #Soleil (à Optical Center)

Petit …

grdailleurs:

Petit, je croyais qu’un philanthrope collectionnait les timbres, du coup je trouvais que c’etait bizarre que les hommes riches collectionnent des trucs de vieux.
Petit, j’ai pas compris quand ma mère m’a expliquée ce qu’était la mort.
Petit, je pensais ne jamais retenir tout les chiffres jusqu’à 100.
Petit, je ne connaissais pas l’amour, et aujourd’hui je ne peux plus vivre sans.